Il est établi qu’une personne vaccinée par un vaccin ARN peut présenter une infection COVID. Est-ce une démonstration de l’inutilité du vaccin ?

Nombreux se posent des questions par rapport aux risques de contracter l’infection après avoir été vacciné : Quelle est la durée de protection du vaccin ? De combien le vaccin réduit-il le risque d’être infecté ? Le vaccin empêche-t-il la transmission du virus ?

Les scientifiques n’ont pas encore des réponses complètes à ces questions, mais des réponses fiables semblent se dessiner (cf. ci-dessous).

Les médias ont relayé qu’un cluster de contamination a été identifié à l’Hôpital Saint André (CHU de Bordeaux) au sein du service de médecine interne. 16 soignants et 9 patients ont été diagnostiqués comme infectés, alors que tout le personnel concerné avait eu le schéma vaccinal complet. Cela démontre que la protection assurée par le vaccin, certaine en moyenne, n’est ni totale ni définitive. C’est aussi ce que démontre en creux la démonstration qu’une troisième dose est efficace.

Cependant, si les personnes vaccinées peuvent être infectées, de façon certaine. la vaccination confère des avantages précieux : les personnes vaccinées présentent une réduction du portage du virus, avec un taux de portage de 1/3 par référence aux non vaccinés, selon une étude observationnelle anglaise sur près de 100 000 individus1, en accord étroit avec les résultats de l’étude princeps de phase III d’évaluation du vaccin MODERNA2. Elles sont donc trois fois moins contaminantes que les non-vaccinées.

Par ailleurs, il a été montré que des personnes vaccinées éliminent plus vite le virus3 par comparaison a des personnes non vaccinées, et le virus qu’on isole chez les personnes vaccinées est affaibli, moins capable de se répliquer en culture4, par comparaison au virus isolé chez des non vaccinées. Lors des vagues pandémiques, les personnes vaccinées développent moins souvent des symptômes en particulier sévères, guérissent plus vite lorsqu’elles en ont, et nécessitent beaucoup moins souvent une hospitalisation que les non-vaccinées. Le taux ajusté à l’âge aux USA fin août 2021 était de 84 pour 100 000 chez les non vaccinées contre 5 pour 100 000 chez les vaccinés (informations CDC). Pour mémoire, 48 millions de personnes ont été recensées infectées aux USA, avec 774 milles décès (1,6% de mortalité) au 23/11/21. En France, 7,6 millions d’infectés, 120 milles décès.

1.           Elliott P, Haw D, Wang H, et al. Exponential growth, high prevalence of SARS-CoV-2, and vaccine effectiveness associated with the Delta variant. Science; 0(0): eabl9551.

2.           El Sahly HM, Baden LR, Essink B, et al. Efficacy of the mRNA-1273 SARS-CoV-2 Vaccine at Completion of Blinded Phase. New England Journal of Medicine 2021; 385(19): 1774-85.

3.           Ke R, Martinez PP, Smith RL, et al. Longitudinal analysis of SARS-CoV-2 vaccine breakthrough infections reveal limited infectious virus shedding and restricted tissue distribution. medRxiv 2021: 2021.08.30.21262701.

4.           Chia PY, Xiang Ong SW, Chiew CJ, et al. Virological and serological kinetics of SARS-CoV-2 Delta variant vaccine-breakthrough infections: a multi-center cohort study. medRxiv 2021: 2021.07.28.21261295.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s