Le double insu

La conduite d’un essai clinique randomisé en double insu signifie que ni l’investigateur (le médecin en charge du recrutement et du suivi du patient) ni le patient ne savent dans quel groupe le patient a été randomisé (tiré au sort). Cela nécessite que la prise en charge des patients soit identique entre les deux groupes comparés, avec par exemple la forme, la couleur, le goût du médicament à tester indiscernable de la forme, la couleur et le goût du médicament contre lequel il est testé.

L’argumentaire du double insu est qu’il permet de répartir de façon identique entre les deux groupes

  • l’impact de l’effet placebo,
  • l’application des procédures de suivi des patients
  • la réalisation des mesures sur lesquelles est testée l’efficacité du médicament

Sans le double insu, le résultat de l’étude pourra être biaisé, erroné.